Voulez-vous consulter la version mobile de ce site ?
Faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille-Université

Yves COPPENS

Description

Yves COPPENS

Passionné par la Préhistoire depuis son enfance, il commence sa carrière de chercheur par quelques travaux de fouilles et de prospection en Bretagne pendant ses années de lycée et d’université. A 22 ans, il entre au CNRS et se dirige vers l’étude d’époques plus reculées : le quaternaire et le tertiaire. A partir de 1960, il monte des expéditions au Tchad, en Ethiopie, en Algérie, en Tunisie, en Mauritanie, en Indonésie, aux Philippines, en Chine, en Sibérie, en Mongolie. Il découvre un premier crâne d’Hominidé dès 1961 au Tchad à Yayo (Angamma), qu’il nomme Tchadanthropus uxoris, puis une mandibule de 2 500 000 ans en Ethiopie en 1967 qu’il nomme Australopithecus aethiopicus. En 1969, il est nommé maître de conférences au Museum national d’Histoire naturelle et intègre la sous-direction du musée de l’Homme.

En 1974, il découvre, avec ses collaborateurs, l’Australopithecus afarensis, plus couramment appelé Lucy. En 1980, il est nommé professeur et directeur au Museum, titulaire de la chaire d’Anthropologie. Puis il est élu titulaire de la Chaire de Paléoanthropologie et Préhistoire du Collège de France. Yves Coppens a montré, en 1975, comment l’homme était né d’un changement climatique ; en 1982, comment les Hommes et les Grands Singes s’étaient séparés ; en 1988, comment l’acquis avait pris le pas sur l’inné – avec pour corollaire le ralentissement de l’évolution humaine. Puis, avec Michel Brunet et coll., il cosigne deux Hominidés nouveaux du Tchad, Australopithecus bahrelghazali (dit Abel) en 1995 et Sahelanthropus tchadensis (dit Toumaï) en 2002 et, avec Brigitte Senut et coll. un Hominidé nouveau du Kenya, Orrorin tugenensis en 2000.

Yves Coppens a rédigé en 2002-2003 la Charte de l’environnement entrée dans la Constitution française en 2005. En 2006, Yves Coppens est nommé au Haut conseil de la recherche et de la technologie. Il est aussi caution scientifique en 2005 (avec Bernard Vandermeersch), du Paléosite de Charente maritime ; en 2003, 2005 et 2007, des documentaires L’Odyssée de l’espèce, Homo sapiens et Le sacre de l’Homme. Yves Coppens est Commandeur de la Légion d’honneur, Commandeur de l’Ordre national du Mérite, Commandeur des Palmes académiques, Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres, Officier de l’Ordre national du Tchad. Il a reçu de nombreux prix français et étrangers pour ses travaux.

« Retour à la liste des intervenants